Entretien des cactus

Écrit par les experts Ooreka

Quelles que soient leurs variétés, les cactus ont besoin d'assez peu d'entretien. Mais ce n'est pas une raison pour les oublier ! En plus du type de terreau utilisé, un certain nombre de facteurs s'avèrent déterminants pour leur croissance, comme la lumière, la température et l'arrosage. L'essentiel de ce qu'il faut savoir sur l'entretien des cactus.

 

 

Un grand principe à suivre pour cultiver des cactus : les laisser tranquilles !

D'une façon générale, les cactus sont des plantes faciles à cultiver. L'entretien d'un cactus réside en quelques points :

  • une lumière suffisante ;
  • une température adéquate sans changements trop brusques ;
  • un arrosage très modéré ;
  • pas de courants d'air ;
  • respect de la période d'hivernage ;
  • un peu d'engrais de temps en temps ;
  • une observation minutieuse et régulière pour repérer les éventuels parasites et maladies.

Entretien cactus : beaucoup de lumière

Avec la température, la lumière est un élément primordial pour conserver son cactus en bonne santé. C'est de la lumière que dépendent la croissance, la floraison et la vigueur des cactées. Leurs besoins en lumière sont en effet très élevés. La plupart d'entre eux grandissent dans des zones arides, où ils reçoivent bien plus de soleil que sous nos latitudes, même dans le sud de la France !

Le besoin d'exposition des cactus se traduit de différentes façons :

  • Les cactus ont besoin de longues plages de lumière intense. Ceux cultivés en appartement reçoivent souvent une lumière insuffisante. En appartement, l'idéal est de les placer près des fenêtres (en faisant attention aux courants d'air).
  • L'exposition directe reste à éviter : en France, le passage entre soleil d'hiver et lumière d'été peut être rapide et très contrasté. Exposé brutalement, le cactus peut prendre un coup de soleil et « griller ».
  • Signe qu'un cactus manque de soleil : l'apparition de pousses plus maigres, effilochées et pâles ou des aiguillons moins beaux.
  • Certains cactus fleuris ont besoin d'une courte période d'éclairage. On évitera de les placer sous une lumière violente en hiver qui pourrait perturber sa floraison.

Notre astuce : quand l'éclairage est insuffisant, notamment en appartement, on peut disposer un miroir à proximité du cactus pour lui apporter un supplément de lumière.

Température cactus

Il est très important de veiller attentivement à la température pour un bon entretien de ses cactées :

  • Il faut savoir que le cactus est en pleine activité en été. Il entre « en sommeil » l'hiver : il hiberne pour mieux se régénérer. La plupart des cactus ont besoin d'une température hivernale entre 10 et 12°C.
  • Dans son milieu naturel, il peut supporter des températures extrêmes, ainsi que de fortes amplitudes thermiques. En revanche, ce sont les changements trop rapides ou trop brusques qu'il déteste (surtout s'il est cultivé sous serre ou en appartement).
  • Il faut prendre en compte les facteurs qui n'existent pas forcément à l'état sauvage : la neige, le gel et l'humidité ambiante, qui favorisent les moisissures et donc la mort de la plante.
  • Éviter les courants d'air : on ne cède pas à la tentation de placer les cactus sur le bord d'une fenêtre qui serait mal isolée.

À noter : un cactus évolue au fil du temps. Il peut tolérer un jour une température qu'il ne supportera plus l'année suivante. En revanche, si la température est montée ou baissée progressivement, on peut amener le cactus à facilement supporter ce changement.

Arrosage cactus

Bien que constituées à 80 % d'eau, les cactées ne supportent pas un arrosage trop abondant. L'eau en trop grande quantité peut en effet devenir un ennemi et provoquer l'asphyxie des racines, puis leur pourrissement.

En observant, et avec le temps, on arrive à « sentir » le moment où l'on doit arroser son cactus... Mais plus objectivement, sachez qu'une motte sèche sur plusieurs centimètres de profondeur indique que votre plante a soif !

Deux éléments sont essentiels pour un arrosage optimal de vos cactus :

  • la quantité d'eau ;
  • les intervalles à respecter entre deux arrosages.

Moins déterminant, mais non négligeable, le type d'eau utilisé pour l'arrosage peut jouer sur la croissance de votre cactus.

La quantité d'eau nécessaire pour vos cactus

Chaque espèce a des besoins en eau spécifiques, qui dépendent principalement de sa région d'origine. En général, les débutants font la même erreur : arroser trop et trop souvent. Cela entraîne :

  1. un excès d'eau ;
  2. une asphyxie des racines ;
  3. la pourriture des racines ;
  4. la propagation de la pourriture à l'ensemble du cactus.

Pour éviter ce cycle infernal, voici quelques conseils :

  • La quantité d'eau doit être tout juste suffisante pour laisser la motte un peu humide pendant au moins deux jours.
  • Elle doit être apportée au cactus sous forme de pluie fine.
  • Évitez à tout prix les soucoupes pleines d'eau stagnante.
  • Évitez aussi d'arroser abondamment un cactus qui sort d'une période de repos : cela peut faire éclater ses cotes.
  • Les petits cactus, ou les cactus plantés dans de grands pots, ont besoin de moins d'eau que les gros cactus ou ceux disposés dans de petits pots.

À noter : un substrat détrempé est un facteur de risque. Il vaut mieux utiliser une motte qui contient beaucoup d'air et peu d'eau (le sable par exemple).

Benjawan Sittidech/123RF

Les intervalles d'arrosage

La première chose à savoir est que le cactus a besoin d'apport en eau au moment de sa croissance, qui débute dans la plupart des cas au printemps et s'achève fin août ou début septembre. En effet, à l'état sauvage, la période de pluie correspond à la saison chaude. Il est donc préférable d'éviter les arrosages à contre-saison.

Il est impératif de bien laisser sécher un cactus entre deux arrosages. Ensuite, restez attentif aux différents signes qui vous indiqueront que votre cactus a soif : il aura tendance à se ramollir puis à se regonfler au moment de l'arrosage.

La fréquence d'arrosage du cactus dépend de l'endroit où il se trouve :

  • Dans un appartement ou une maison : arrosez-le une fois par mois environ.
  • En serre ou sous une véranda :
    • Si la température est inférieure à 12 ou 15°C, il est inutile d'arroser le cactus en hiver.
    • Si la température est supérieure à 12 ou 15°C, vous pouvez arroser une fois par mois en hiver, tous les quinze jours, au printemps et à l'automne, éventuellement une fois par semaine en été.
  • Dans un jardin : si le climat de la région est sec, arrosez une fois par semaine au printemps, une ou deux fois par semaine en été.

Enfin, l'heure d'arrosage est aussi importante : en été en fin de journée, lorsque le pot et le cactus sont chauds, l'eau s'évapore très vite et l'arrosage aura donc été quasi inutile.

Avec quelle eau arroser un cactus ?

Presque tous les cactus ont besoin d'une eau avec un pH (potentiel hydrogène) légèrement acide. Or, l'eau du robinet a le plus souvent un pH basique (égal ou supérieur à 7), ce qui apporte trop de sels (bicarbonates) au substrat du cactus. Cela aura pour conséquence de ralentir sa croissance.

La solution ? Laisser les sels s'évaporer. Pour cela, il suffit de disposer l'eau d'arrosage à l'air libre au moins 24 heures avant de la disperser sur la plante. Pensez également à changer régulièrement la terre du pot.

Bon à savoir : on peut aussi utiliser de l'eau de pluie, de l'eau déminéralisée, voire de l'eau de source.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !