Sommaire

Les cactées, cactacées ou cactus appartiennent à la famille des plantes dicotylédones, autrement dit dépourvues de feuilles et dont les tissus sont gorgés d’eau. On parle aussi de plantes succulentes, en raison de cette capacité à résister à la sécheresse par le stockage de l’eau dans le corps, les tiges ou les racines.

Région d’origine des cactées

Milieu naturel

Les cactées comptent près de 2 000 espèces réparties en quelques 120 familles, quasiment toutes originaires d’Amérique latine.

Importation

Beaucoup de cactus ont néanmoins été également importés sur les autres continents. Ils y poussent très bien, par exemple dans le sud de la France sous un climat méditérranéen. Ou bien encore aux États-Unis, aux Îles Galapagos ou sur l’Île de la Réunion, où ils trouvent un climat très favorable.

Climat

La plupart du temps, les cactus se développent sous un climat aride ou semi-aride, très chaud et sec. Mais certaines espèces peuvent pousser en montagne ou sous un climat tropical (humide) des forêts, à l’exemple des Schlumbergera ou Rhipsalis.

Classement des cactées

Il n’est pas facile pour le néophyte de s’y retrouver car le classement botanique des cactus évolue régulièrement, en fonction par exemple de regroupements, notamment parce que très souvent, différents noms désignent une même espèce. Quant aux formes, elles sont nombreuses ! Plus exotiques les unes que les autres, on peut les regrouper en quelques grandes catégories :

  • Le cactus cierge : il s’élance en un pied unique, à l’exemple du Cereus. On parle aussi de cactus colonnaire.
  • Le cactus colonnaire ramifié : ses rameaux partent du corps ou bien de la base, lui donnant une allure de buisson (cactus candélabre).
  • Le cactus sphérique dit aussi « globulaire » ou « boule » est, comme son nom l'indique, de forme arrondie. Il peut être seul (Ferocactus ou Mammillaria) ou bien entouré de sujets plus petits autour de son pied (Echinopsis).
  • Le cactus des forêts équatoriales, dont la forme diffère des cactus de milieu aride : soit il a des tiges avec peu d’épines, soit il pousse sur une autre plante sans la parasiter. On parle alors de cactus épiphyte (Schlumbergera).
  • Le cactus raquette, aux articles plats (Opuntias ficus indica) ou bien cylindriques (Cylindropuntia).
  • Les formes compliquées dites monstrueuses ou cristées (Austrocylindropuntia, Cereus peruvianus monstruosus cristata).
  • Les cactus buissonnants : leurs tiges constituent des buissons chargés d'épines, comme le Cylindropuntia imbricata qui fait de très jolies fleurs roses.

Aréoles et épines

Les cactus se distinguent par la présence d’aréoles et presque toujours d’épines.

Les aréoles

Ce sont de petites grosseurs rondes d’où partent les épines et les fleurs. Ces aréoles sont régulièrement disposées sur les raquettes, quand il s’agit par exemple des Opuntia, ou le long des côtes.

Les épines

Les dernières recherches donnent à penser que les épines seraient les vestiges de feuilles qui, au fil du temps, se seraient rabougries. Elles ne sont d’ailleurs pas toutes piquantes, certaines sont réparties en touffes de petits et souples filaments.

Fleurs et fruits des cactées

Sur les cactus qui font des fleurs, ces dernières poussent sur les aréoles. Elles peuvent éclore en journée ou la nuit. Chaque aréole ne donne qu’une fleur et sur certains cactus, la floraison ne dépasse pas quelques heures.

  • Les fleurs de cactus sont de taille très variable : d’1 à 20 cm de diamètre.
  • Celles qui s’ouvrent la nuit sont presque toujours blanches ou, en tout cas, très claires.
  • À l'inverse, les fleurs diurnes sont le plus souvent très colorées : rouges, roses, oranges ou jaunes.
  • Les fleurs donnent des fruits à l’épiderme épais qui contiennent eux-mêmes des graines de couleur sombre.
  • Certains cactus donnent des fruits comestibles, comme le Figuier de Barbarie.

Aussi dans la rubrique :

Choix du cactus

Sommaire