Sommaire

Avec la division, la greffe ou le semis, la bouture (ou le bouturage) est l’une des possibilités de multiplier ses cactus. Ce peut être aussi un moyen de tirer parti d’un cactus condamné pour obtenir d’autres pieds et poursuivre sa collection. Avec un zeste d’habileté, un soupçon de patience et en respectant quelques règles, la bouture est facile à réaliser. Avantages, conseils, outillage et technique... Zoom sur la bouture de cactus.

Cactus pot pelle arrosoir jardiner jardinage petit

Pourquoi bouturer un cactus ?

Le bouturage de cactus est :

  • la façon la plus utilisée et la plus simple de multiplier ses plantes ;
  • la technique la plus rapide, ce qui est particulièrement intéressant quand on a des cactus à croissance lente ou qui restent plusieurs années sans fleurir ;
  • le moyen parfois de sauver un cactus en danger ;
  • la seule façon de multiplier certaines espèces rares, comme les cristées ou les formes dites monstrueuses. Comme elles ne produisent pas de fleurs, elles sont stériles et donc difficiles à multiplier.

Quelles sont les règles à respecter ?

Il y a deux règles importantes à bien respecter pour réussir une bouture :

  • La période de l’année : la bouture est plus efficace si elle est effectuée en fin de printemps ou en début d’été, car l’ensoleillement est le plus fort et les températures suffisamment élevées.
  • Le terreau : plus que tout, il faut éviter que le terreau, ou plutôt le substrat, reste humide en permanence. Il doit donc être drainant. L’idéal est qu’il contienne une majorité de sable (les trois quarts) et un peu de terreau. On peut également y ajouter de la poudre de charbon de bois. 

Comment bouturer un cactus ?

Le bouturage consiste à prélever une partie de la plante (tige, feuille, rameau…) et à la replanter.

Les différentes étapes pour bouturer un cactus :

  1. Avec un couteau bien aiguisé et préalablement désinfecté, sectionnez la bouture.
  2. Il vaut mieux ensuite la badigeonner à la poudre de charbon de bois pour favoriser la cicatrisation.
  3. Laissez sécher quelques jours.
  4. Replantez la bouture. De nouvelles racines apparaissent rapidement. 

Quelles parties du cactus peut-on bouturer ?

Plusieurs techniques sont possibles : le bouturage de feuilles, de rameaux ou de tiges.

Le bouturage de feuille

Il suffit de couper une feuille d’un geste sec, puis de la laisser sécher deux ou trois jours et de planter sa base dans le substrat sableux. Au bout de quelques temps, on voit naître de petites feuilles sur le sommet.    

Le bouturage de rameaux et d’articles (« feuilles »)

Il s’applique principalement aux cactus raquette, les Opuntia, ou encore aux Epiphyllum ou Schlumbergera. Pour pratiquer ce type de boutures :

  • Sectionnez un morceau au point de jointure entre deux segments.
  • Laissez sécher trois jours avant de replanter.
  • Autre technique : coupez en plein milieu de l’article, où la production de racines sera plus dense. Mais gare aux infections sur cette plaie plus étendue !

Le bouturage de tiges

Il se pratique sur les cactus colonnaires comme le Cereus, le Geometrizans ou le Cleistocactus. Pour pratiquer ce type de bouture :

  • Tranchez d’un coup sec un segment de tige à condition qu’il comporte l’extrémité de la tige.
  • Replantez le tronçon de tige en prenant garde de ne pas enterrer plus de 2 cm de longueur.

Quels sont les cactus faciles à bouturer ?

Plusieurs espèces se bouturent facilement :

  • Les Opuntia avec leurs raquettes plates sont très faciles à bouturer, en utilisant la raquette à l’horizontale ou à la verticale.
  • Les cactus Selenicereus se distinguent eux par leurs racines aériennes qui, bouturées, vont très vite « reprendre ».
  • Les cactus boules qui ont des rejets qui s’effilochent à leur base et font d'excellentes boutures.
2 Culture et entretien du cactus

Aussi dans la rubrique :

Culture et entretien du cactus

Sommaire